Skip to Content

Le ridicule ne tue pas

Blog - Steven Guilbeault pose devant le lac artificiel G20

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est notre poète rebelle Plume Latraverse. Il semble que le Gouvernement Harper ait décidé de le prendre au mot quant à l'organisation des sommets du G8/G20.

Dans la longue liste des controverses entourant l'organisation de ces sommets, notons le lac artificiel, que M. Harper à lui-même qualifié « d'oasis du Nord », construit à l'intérieur du centre international des médias. Ce lac a fait couler beaucoup d'encre. Il y a d'abord eu les coûts: est-ce que ce lac a coûté 1,9 millions de dollars, 200 000 $, ou, comme l'a affirmé le Premier ministre, « seulement 57 000 $ »?

Ne reculant devant rien, j'ai décidé de faire ma petite enquête sur le sujet. Ce « lac » est bordé de canots (faits au Canada s'il-vous-plaît): 43 canots au total et ils sont faits de kevlar. En tant qu'amateur de la pagaie, un canot en kevlar est pas mal dur à battre, mais savez-vous combien il coûte? Environ 3000 $. On parle donc de 130 000 $, avant taxes, juste pour ce qui borde le fameux lac! Donc, l'affirmation que le lac n'a coûté que 57 000$, alors que la « décoration » dudit lac coûte à elle seule 130 000 $, me laisse perplexe.

Vouloir recevoir les leaders du monde de façon correcte, c'est une chose. Mais dilapider des sommes de cette ampleur alors que nous aurions pu les investir dans l'aide aux pays en voie de développement pour qu'ils puissent s'adapter aux changements climatiques, en est une autre.

Steven Guilbeault