Skip to Content

Barak Obama au Canada et Conseil canadien des ministres de l’environnement (CCME) - Les groupes environnementaux du Canada demandent à Québec de prendre position

Montréal, 15 février 2009 – Dans le contexte de l'ouverture, mardi matin à Whitehorse, du Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME), et à la veille de la visite officielle au Canada du président Obama, plusieurs grands groupes environnementaux canadiens et québécois demandent au gouvernement du Québec de prendre position sur les questions d'énergie et de changements climatiques, en l'absence de leadership de la part du gouvernement fédéral. Les groupes ont fait parvenir deux lettres à cet effet à la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Line Beauchamp à qui ils demandent de faire preuve de fermeté.

Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME) – Yellowknife, 16-17 février

Les organismes Équiterre, Greenpeace, la Fondation David Suzuki, la Coalition Québec-Kyoto et l'Association québécoise de lutte à la pollution atmosphérique (AQLPA), au nom du Réseau Action Climat Canada, ont écrit à la ministre Line Beauchamp pour lui demander d'exiger du gouvernement fédéral qu'il fasse sa part dans la lutte aux changements climatiques, ce qu'il se refuse à faire jusqu'à maintenant. Les groupes s'attendent à ce que la ministre se montre à la hauteur des attentes des Québécois dans ce dossier à l'occasion de la rencontre du Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME) qui se tient lundi et mardi à Yellowknife.

Porte-parole :

  • Steven Guilbeault, Equiterre, (514) 605-2000
  • André Bélisle, AQLPA, (418) 386-6992
  • Patrick Bonin, Québec-Kyoto, (514) 462-2472
  • Karel Mayrand, Fondation David Suzuki, (514) 998-5458
  • Arthur Sandborn, Greenpeace, (514) 235-5955
  • Graham Saul, CAN-RAC, (613) 558-3368

Visite de Barak Obama au Canada, Pacte énergie et climat nord-américain et sables bitumineux

Pour leur part, les organisations ForestEthics, Environmental Defense, l'Institut Pembina et Equiterre ont également écrit à la ministre Beauchamp pour lui demander de faire valoir la position du Québec dans le contexte la visite cette semaine à Ottawa du président Barak Obama. Le gouvernement Harper a affirmé à plusieurs reprises son intention de discuter de la signature éventuelle d'un Pacte énergie et climat nord-américain, dans lequel l'industrie des sables bitumineux serait protégée d'un encadrement environnemental rigoureux. Les groupes demandent à la ministre québécoise de faire valoir que cette industrie ne doit pas recevoir de traitement de faveur dans le cadre d'un éventuel marché du carbone nord-américain. Ces enjeux seront également discutés à Yellowknife cette semaine, dans le cadre de la rencontre du Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME), à la demande notamment de l'Alberta.

Porte-parole :

  • Steven Guilbeault, Equiterre, (514) 605-2000
  • Gillian McEachern, ForestEthics, (416) 938-6032
  • Clare Demerse, Institut Pembina (819) 483-6288
  • Matt J. Price, Environmental Defense (647) 328-5631

- 30 –

Source : Marie-Eve Roy, Équiterre, (514) 605-2000

Fichier attachéTaille
Lettre_Line_Beauchamp.pdf219.4 Ko
Lettre_aux_ministres_de_lEnvironnement.pdf469.98 Ko
Briefing_tar_sands_english.pdf192.83 Ko