Skip to Content

L’agriculture comme solution au défi climatique - Équiterre participe activement au Symposium Sols Vivants à Montréal cette semaine et investit ce nouveau “terrain” d’action climatique!

Montréal, le lundi 25 mars 2019 – Saviez-vous que si nous augmentions la quantité de carbone stocké dans les sols de seulement 0,4 % par an, cela permettrait de contrer l’augmentation annuelle de CO2 dans l’atmosphère, comme proposé lors de la COP21? S’assurer de la santé et de la fertilité des sols serait donc une solution viable et prometteuse pour lutter efficacement contre les changements climatiques.

C’est pourquoi Équiterre s’allie au Symposium Sols Vivants à Montréal qui se tiendra du 28 au 31 mars prochain au Marché Bonsecours en proposant trois conférences sur ses projets reliés à la santé des sols, ainsi qu'en s'inscrivant comme partenaire et promoteur. Au total, plus de 40 conférencier-ères présenteront aux 700 participant-e-s des solutions novatrices pour nourrir la planète tout en restaurant le climat.

Initiatives d’Équiterre présentées au Symposium :

  • « Politique et séquestration de carbone : Explorer le leadership politique international en matière d’agriculture axée sur le climat » panel avec Karen Ross, Chargée de projets pesticides et produits toxiques à Équiterre.
  • « Maraîchage régénérateur : Valorisation de pratiques agricoles biologiques durables », panel avec Jean-Martin Fortier, auteur et agriculteur membre du Réseau des fermiers de famille (réseau qui a popularisé les paniers bio).
  • « Compost, carbone et biologie des sols : Comment les pratiques agricoles influencent le carbone au sol », panel avec Marie-Élise Samson, boursière Laure Waridel 2018-2019.

Venez rencontrer Marie-Élise, Jean-Martin et Karen, respectivement conférenciers invités et hôte lors du Symposium Sols Vivants.

Consultez le communiqué de presse officiel de l’évènement, organisé par Régénération Canada.

Portraits croisés de trois défenseurs des sols d’Équiterre

L’étudiante-chercheure Marie-Élise Samson, lauréate 2017-2018 de la bourse Laure Waridel, tente de déterminer les meilleures pratiques agricoles à mettre de l’avant pour stocker le carbone dans les sols.

  • « Les sols cultivables sont une ressource non renouvelable et nous devons absolument apprendre à les utiliser de façon durable pour assurer la souveraineté alimentaire de demain. On voit souvent l’agriculture comme une source polluante. Si l’on s’attardait à mieux comprendre les systèmes sol-plante-atmosphère, il y aurait peut-être moyen de faire de l’agriculture une solution plutôt qu’un problème ! »

Le fermier de famille, enseignant et auteur Jean-Martin Fortier a la volonté, avec ses micro-fermes en culture bio-intensive sur de petites surfaces, de promouvoir un modèle alternatif d’agriculture. (Visionnez son entrevue à Tout le monde en parle au printemps 2018.)

  • « La beauté de la production maraîchère bio à petite échelle, c’est qu’on peut rallier à la fois les dimensions : humaine, grâce au lien social entre les fermiers et les consommateurs, écologique, grâce à des pratiques dans le respect de la Terre et de l’environnement, et économique, car c’est un modèle rentable qui permet une production biologique diversifiée ».

Karen Ross travaille du bureau d’Équiterre à Ottawa sur les politiques publiques agricoles. (Visionnez Karen en entrevue sur le pesticide glyphosate.)

  • « Nous nous trouvons à un moment critique. Actuellement, le Canada n’est pas sur la voie de respecter ses engagements en vertu de l’Accord de Paris. Nous commençons tout juste à réaliser que le stockage du carbone dans les sols agricoles doit faire partie de la solution pour atténuer les changements climatiques. Les politiques gouvernementales qui réduisent le budget de carbone de l'agriculture contribueront grandement à combler cet écart. On pense ici aux mesures qui encouragent à réduire les engrais synthétiques et les pesticides (qui ont une haute teneur en carbone) et à celles qui encouragent l’adoption des pratiques de séquestration du carbone dans les sols ».

  • - 30 -  

    Pour plus d’information ou organiser une entrevue avec les intervenant-e-s d’Équiterre:
    Camille Gagné-Raynauld, Relations médias, Équiterre
    cgraynauld@equiterre.org
    514-605-2000

    Pour information, accréditation médias et demandes d’entrevues avec d'autres conférencier-ères du Symposium :
    Gabrielle Bastien
    Directrice, Symposium Sols vivants
    Fondatrice et Directrice générale, Régénération Canada
    gabrielle@regenerationcanada.org
    514-616-6004