Skip to Content

Le récipiendaire de la bourse Laure Waridel dévoilé : Marcus Lobb, du projet « Concordia City Farm School »

Montréal, le 5 avril 2013 - Équiterre et la Caisse d'économie solidaire Desjardins sont heureux d’annoncer la remise de la cinquième bourse Laure Waridel. Cette année, Marcus Lobb, étudiant au baccalauréat en géographie environnementale, s’est démarqué pour son projet de recherche en agriculture urbaine. « Concordia City Farm School » a notamment retenu l’attention du comité de sélection pour la qualité et l’ambition de sa mise en œuvre.

Laure Waridel est enthousiaste : « Dès ma première conversation avec Marcus, j’ai été impressionnée par la force de son implication. Je retrouve en lui l’étincelle qui animait les fondateurs d’Équiterre, et je suis heureuse de soutenir un projet qui jette des ponts entre le milieu universitaire et la communauté, qui s’ancre à ce point dans le réel. »

Le projet « Concordia City Farm School » se décline en trois volets : la production maraîchère en milieu urbain, la culture des herbes médicinales et le stage « Jardin dans les écoles ». Il s’agit d’un projet d’éducation en agriculture, de saine alimentation et d’économie sociale, qui fait écho à un intérêt grandissant de la population pour les questions de souveraineté alimentaire et d’agriculture urbaine.

« Je suis ravi d'avoir été choisi comme récipiendaire. La bourse Laure Waridel arrive à un moment idéal, à la fois au plan financier, mais également pour donner de la visibilité au projet », affirme Marcus Lobb. « L’un des principaux objectifs de « Concordia City Farm School » est le partenariat communautaire. Devenir partenaire d'Équiterre et de la Caisse d’économie solidaire est un honneur pour moi et pour les personnes qui m’entourent et croient en ce projet. » se réjouit-il.

Isabelle Saint-Germain, directrice générale adjointe d’Équiterre, applaudit le caractère englobant de l’initiative : « Le projet de Marcus est remarquable parce qu’il prend en considération les domaines étroitement liés de l’agriculture, de la santé, de l’économie et du développement sociétal, tout comme nous nous appliquons à le faire chez Équiterre.»
Pour Paul Ouellet, directeur général de la Caisse d'économie solidaire Desjardins, « ce projet de sensibilisation à l'agriculture urbaine va dans le même sens que les actions de la Caisse en favorisant le partage des savoirs et des ressources, en structurant des réseaux de solidarité et en tablant sur la capacité des personnes à se prendre en main. Ces façons de faire s'inscrivent en droite ligne dans l’approche du développement durable. »

Chaque année, Équiterre consacre à la bourse Laure Waridel l'équivalent d'un dollar par membre (pour un maximum de 5000 membres). Ce montant est doublé par la Caisse d'économie solidaire, première institution financière à avoir adhéré à la campagne d'Équiterre « Changer le monde, un geste à la fois ». Marcus Lobb se voit donc remettre une bourse de 10 000 $ pour son projet de recherche-action-diffusion. Le comité de sélection, composé de Laure Waridel et de membres issus des milieux universitaire et écologiste, a souligné cette année encore la grande qualité des dossiers en lice.

Une vidéo du lauréat est disponible.

À propos :

Équiterre :
Équiterre contribue à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à poser des gestes écologiques, équitables et solidaires (www.equiterre.org).

La Caisse d’économie solidaire Desjardins :
La Caisse d’économie solidaire développe l’entrepreneuriat collectif, tout particulièrement au sein de quatre réseaux : syndical, communautaire ou associatif, coopératif et culturel. Elle conseille les citoyennes et les citoyens dans leur volonté de gérer leurs finances personnelles de manière à la fois judicieuse et socialement responsable.

- 30-

Pour information :
Loic Dehoux
Équiterre
514-605-2000