Skip to Content

Rencontre des ministres des Transports à Montréal - Une opportunité manquée de promouvoir l’adoption de véhicules zéro émission au Canada

Rencontre des ministres des Transports à Montréal

Une opportunité manquée de promouvoir l’adoption de véhicules zéro émission au Canada

Montréal, le 21 janvier 2019 - Équiterre est déçu du manque de progrès dans la mise en oeuvre de la stratégie pancanadienne pour les véhicules zéro émission. Les ministres des Transports des provinces, des territoires et du fédéral se rencontraient à Montréal aujourd’hui pour discuter de plusieurs dossiers, entre autres des engagements communs nécessaires pour augmenter l’adoption de véhicules zéro émission au Canada.

À la conclusion de la rencontre, le Ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, déclarait que l’électrification des transports ne fait pas consensus parmi toutes les provinces et territoires et que le gouvernement fédéral allait donc considérer ses options. Le gouvernement fédéral s’est toutefois engagé envers une cible de 10 % de ventes de VZE d’ici 2025, 30 % de ventes d’ici 2030 et 100 % de ventes d’ici 2040.

Équiterre tient à souligner qu’en 2017, les ventes de véhicules électrique ne représentaient que 1.2 % des ventes de véhicules passagers à travers le Canada. Notons toutefois que 95 % des véhicules zéro émission se sont vendus au Québec, en Colombie-Britannique et en Ontario, les provinces qui ont adopté des programmes pour appuyer l’adoption des véhicules zéro émission. Le nouveau gouvernement de l’Ontario a toutefois récemment annulé tous les programmes d’appui à l'électrification des transports dans cette province.

UN ENGAGEMENT QUI DATE DE 2016

Les différents paliers de gouvernements s’étaient engagés en décembre 2016 à développer une stratégie pancanadienne sur les véhicules zéro émission pour 2018, dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Le développement de cette stratégie fut amorcé officiellement par le Ministre Garneau en mai 2017. Hors après plus de dix-huit mois de travail, les différents gouvernements ne semblent pas encore prêts à s’engager à électrifier les transports passagers au Canada.

« La fermeture récente de l’usine de GM Canada à Oshawa aurait dû servir de sonnette d’alarme pour le gouvernement fédéral » a déclaré Sidney Ribaux, directeur général et cofondateur d’Équiterre. « GM et plusieurs autres manufacturiers automobiles réorientent leur production vers les véhicules électriques, mais en l’absence d’investissements et de politiques publiques de la part de nos gouvernements, les investisseurs continueront d’investir ailleurs qu’au Canada pour leur production de véhicules électriques” a-t-il conclu.

« À la suite du manque de collaboration de certaines provinces sur le dossier de l’électrification des transports, il sera maintenant essentiel que le gouvernement fédéral agisse dans ses champs de compétences », a déclaré Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales d’Équiterre. « Nous nous attendons donc à de nouvelles mesures fiscales dans le prochain budget fédéral pour appuyer l’électrification des transports au Canada », conclut madame Bérubé.

- 30 -


Pour plus d’information et demandes d’entrevues :
Camille Gagné-Raynauld, Relations médias, Équiterre
cgraynauld@equiterre.org - 514-605-2000