Skip to Content

Rénocyclage Montréal-Projet récipiendaire de la Bourse Laure Waridel

 Montréal, 3 mai 2012 - Équiterre et la Caisse d'économie solidaire Desjardins félicitent le récipiendaire de la Bourse Laure Waridel : Bruno Demers, titulaire d’une maîtrise en sociologie à l'Université du Québec à Montréal, pour son projet Rénocyclage Montréal, « Enquête sur le milieu de la déconstruction et de l'écorénovation ».

Face au constat du gaspillage des ressources dans le domaine de la construction à Montréal, Bruno Demers a entamé une recherche autodidacte de solutions sur le territoire montréalais, en vue d’y améliorer la gestion des matières résiduelles dans ce secteur d’activité. « Contrairement aux États-Unis, où les initiatives citoyennes, politiques et entrepreneuriales sont courantes dans ce domaine, le rénocyclage est à mon avis trop peu répandu chez nous », constate Bruno Demers. Cette bourse de 10 000 $ lui permettra notamment d’étudier les composantes et les forces de certaines initiatives novatrices aux États-Unis dans le cadre d’une enquête de terrain qui sera diffusée par la suite à Montréal et au Québec.

Rappelons qu’Équiterre et la Caisse d'économie solidaire Desjardins ont créé la bourse Laure Waridel en 2008 afin d'appuyer les étudiants désirant réaliser des projets de diffusion de recherche liée à l'action environnementale et sociale.

C’est en assistant à une conférence donnée conjointement par Laure Waridel et Marie-Ève Arbour, lauréate de la bourse en 2011, que Bruno Demers a appris son existence. « Je n’aurais jamais cru possible de pousser aussi loin cette recherche. Aucune autre bourse n’aurait pu soutenir un projet à caractère socio-environnemental aussi original », se réjouit le récipiendaire.

« La qualité des candidatures pour la bourse Laure Waridel nous impressionne un peu plus chaque année. Celle de Bruno Demers s’est démarquée par un plan d’action, une démarche, et une originalité hors du commun. Les retombées envisagées de son projet ont convaincu le comité de sélection de la portée possible de cette recherche, qui s’inscrit parfaitement dans la mouvance des bâtiments verts actuels », soutient Laure Waridel, sociologue spécialisée en développement international et co-fondatrice d’Équiterre.

Pour le directeur de la Caisse d’économie solidaire Desjardins, Paul Ouellet, le projet Rénocyclage est porteur d'un message inspirant. « Les citoyens ont le pouvoir d'agir sur leur société. En regroupant nos efforts et nos idées, nous pouvons construire un monde plus vert et plus solidaire. C'est exactement l'idée qui a inspiré la création de la Bourse Laure Waridel. La Caisse solidaire est fière de s'y associer cette année encore ».

Pour Isabelle St-Germain, coordonnatrice générale adjointe d’Équiterre, « le projet de Bruno Demers est tout à fait en lien avec les valeurs et les intérêts d’Équiterre, car nous nous intéressons grandement à tout ce qui touche aux bâtiments durables, entre autres par l’entremise de la Maison du développement durable. Il est clair que ce projet contribuera grandement à l'avancement des connaissances sur le sujet et nous avons bien hâte de voir les résultats ».

La Caisse d'économie solidaire Desjardins est la principale institution financière spécialisée en économie sociale au Québec. Elle soutient 2 800 coopératives, organismes à but non lucratif, syndicats et entreprises privées socialement engagées. Elle y arrive, grâce à l'épargne de plus de 12 000 citoyens et organisations qu'elle conseille en matière d'investissement socialement responsable.

Pour en apprendre davantage sur le projet de Bruno Demers, une vidéo explicative est disponible en ligne.

-30-

Sources :

Loic Dehoux
Équiterre
514-605-2000

ldehoux@equiterre.org

Sarah Gaudreau-Desrochers
Conseillère adjointe aux Communications
Caisse d’économie solidaire
514-598-1666 p.314
sarah.gaudreau-desrochers@desjradins.com