Skip to Content

Développement de l'offre et de l’accessibilité des aliments locaux

En février 2008, le rapport Pronovost a été publié faisant suite à plus d’un an de consultations publiques. Certains chantiers sur des questions spécifiques du rapport ont mené au rapport Ouimet sur la protection et la mise en valeur du territoire agricole et au rapport Saint-Pierre sur la sécurité du revenu agricole. Sur la base de ces travaux, le gouvernement du Québec œuvre actuellement à l’élaboration d’une politique agricole et agroalimentaire prévue pour 2011.

Par son intervention, Équiterre souhaite renforcer certains aspects du rapport Pronovost et émettre certaines recommandations supplémentaires en lien avec le développement de l’offre et de l’accessibilité des aliments locaux. Les mesures adoptées doivent contribuer à l’essor d’une agriculture solidaire, durable, favorisant l’occupation dynamique des territoires, le rapprochement des agriculteurs et des citoyens et ayant pour mission première de nourrir les Québécois.

Ainsi, Équiterre demande au gouvernement québécois de :

  • Soutenir le développement de circuits courts de distribution (recommandation no 16 de Pronovost) et de se doter de cibles ambitieuses afin qu'ils deviennent largement accessibles à la population;
  • Adopter un plan national d'alimentation institutionnelle responsable comprenant des objectifs d'achat local pour les établissements publics comme les écoles, les hôpitaux et les garderies (recommandation no 16 de Pronovost);
  • Prendre des mesures afin que les aliments québécois occupent une place plus importante et croissante dans nos épiceries;
  • Appuyer le développement des entreprises de transformation alimentaire en région (recommandation no 15 de Pronovost);
  • Augmenter le plafond de production permis pour les productions sous contingents, afin de permettre aux petits producteurs d’approvisionner des circuits courts de distribution.

De manière générale, Équiterre demande également au gouvernement québécois de réorienter la production agricole québécoise vers une production plus écologique, basée sur l’éco-conditionnalité et une plus grande mise en marché locale.