Skip to Content

Vin équitable

Le vin certifié équitable fait son apparition au Canada en 2006. En 2009, 34 organisations de producteurs sont certifiées équitables en Afrique du Sud, au Chili et en Argentine. Les ventes de vin certifié équitable sont bien minces: elles ne représentent que 0,02% du marché mondial du vin.

En Afrique du Sud, 10e producteur mondial, la production du vin à été liée au système de l'apartheid. Depuis la fin du régime ségrégationniste en 1991, le gouvernement sud-africain a lancé la politique du Broad Based Black Economic Empowerment pour augmenter le nombre de propriétaires terriens issus de la population noire. Les normes du commerce équitable imposent que les entreprises du pays répondent aux critères du programme pour obtenir la certification.

Privilégier l'achat de vin équitable est bénéfique pour les producteurs et l'environnement.

L'univers du vin

Les principaux pays producteurs et consommateurs de vin sont la France, l'Italie, l'Espagne et les États-Unis.

Aux États-Unis, le prix d'une bouteille de vin se répartit de la façon suivante: 12,5% pour le producteur de raisins, 37,5% pour le vinificateur, c'est-à-dire l'entreprise qui transforme les raisins en vin, 10% pour le détaillant et 40% pour le distributeur (1).

Dans les pays du Sud, cette division des revenus est encore moins favorable aux producteurs et aux vinificateurs en raison du plus grand contrôle exercé par les distributeurs.

La production de raisins a généralement lieu dans les grands vignobles, dont les parcelles sont cultivées par des petits producteurs sous-traitants. La main-d'oeuvre est majoritairement constituée de travailleurs saisonniers, souvent mal payés et logés dans des conditions difficiles.

En Amérique latine, les producteurs de raisins sont menacés par les réformes néolibérales qui favorisent les grandes entreprises agricoles. Incapables de financer leur culture, les deux tiers des petits producteurs de raisins en Argentine ont dû vendre leurs terres et changer de profession durant les années 1990 (2).

Sources :

(1) Larry Walker, 2005, Grape prices: higher, but not high enough?
(2) TransFair