Skip to Content

Équiterre, appuyé par 10 groupes environnementaux et citoyens, conteste l’avis du Directeur général des élections du Québec

Actu - Élections et liberté d'expression

Élections 2018 :
Équiterre, appuyé par 10 groupes environnementaux et citoyens, conteste l’avis du Directeur général des élections du Québec et maintient la publication des réponses des partis sur leurs priorités environnementales


Équiterre a annoncé lors d’une conférence de presse ce matin qu’il contestera, par la voie des tribunaux s’il le faut, l’avis reçu par le Directeur général des élections du Québec demandant de retirer la publication des positions des quatre partis représentés à l’Assemblée nationale sur 23 priorités environnementales, soumises par un collectif de 11 groupes environnementaux et citoyens. Ces propositions ont été transmises en avril dernier par voie de formulaire aux quatre formations et leurs réponses ont été diffusées publiquement le 11 septembre dernier, de manière intégrale et non partisane.

Équiterre, qui a reçu cet avis lundi, refuse de priver les citoyens de cette information publique qui les aidera à faire un choix éclairé le 1er octobre. Les 10 autres organisations derrière l’initiative des 23 priorités environnementales et la publication des réponses des partis soutiennent Équiterre dans sa décision.

Une contribution nécessaire au débat public

« Dans une société démocratique, les groupes de la société civile ont un rôle à jouer et fournissent des informations essentielles pour représenter les citoyens et les aider à prendre des décisions éclairées. Il est impensable que les groupes qui travaillent sur des enjeux centraux de nos sociétés ne puissent participer au débat démocratique », a déclaré Sidney Ribaux, directeur général et cofondateur d’Équiterre.

Pour lire le communiqué de presse complet
 

Pour regarder la conférence de presse (Facebook live)