Skip to Content

Le Canada va-t-il poursuivre Volkswagen?

Volkswagen

Nous apprenions récemment qu'entre 2009 et 2015, le géant Allemand Volkswagen a installé un logiciel sur ses véhicules qui leur permettait de déjouer les tests anti-pollution des autorités gouvernementales; un acte criminel. Le manufacturier a plaidé coupable devant les autorités européennes et américaines.

« Il a été établi que Volkswagen a utilisé le même stratagème au Canada. 100 000 voitures ont ainsi passé sous le radar des lois environnementales de notre pays. Pourtant, le Canada n’a pas entamé de poursuites pour ces contraventions à la Loi canadienne sur la protection de l’environnement.

J’ai écrit à Catherine McKenna, la ministre fédérale de l’Environnement, pour lui demander pourquoi le Canada n’avait pas déposé de poursuites. Elle m’a répondu que son ministère faisait toujours enquête. Je lui ai demandé comment il était possible que les États-Unis et l’Europe aient eu le temps de faire enquête, déposer des poursuites judiciaires, négocier une entente et collecter des milliards de dollars en amendes alors qu’ici, on n’a toujours rien fait publiquement. [...] »

Lisez la suite de cette passionnante saga dans le billet de blogue de Sidney Ribaux!