Skip to Content

Le Québec et les changements climatiques: une vision 2020

En 2012, le Québec a réussi à travers son plan de lutte aux changements climatiques adopté en 2006, à réduire nos émissions d'un peu plus de 6 % sous leurs niveaux de 1990. Bien engagé dans la dynamique internationale menant vers le sommet de Copenhague de décembre 2009, le Québec s’est donné l’objectif de réduire ses émissions de GES de -20 % sous les niveaux de 1990 pour la prochaine période d’engagement, soit 2013-2020. Plus récemment, le gouvernement du Québec s'est engagé en 2012 à réduire ses émissions à -25 %. Il s’agit de l’objectif le plus ambitieux d’Amérique du Nord.

Maintenant, le plus difficile reste à faire. Au Québec, le secteur du transport est le principal émetteur de GES. Il atteignait 35,1 Mt éq. CO2 de rejets en 2010 et produisait ainsi 42,5 % des émissions québécoises de GES. Sans un important coup de barre en matière de transports et d’aménagement du territoire, le Québec demeurera prisonnier des produits pétroliers et de l’automobile individuelle. Ainsi, ses émissions de GES ne sauront être ramenées à des niveaux permettant l’atteinte de ses objectifs.

Le Québec demeure sur une pente dangereuse. En conséquence, Équiterre fait preuve d’une vigilance particulière et notamment:

  • Surveille le développement des grandes infrastructures routières qui favorisent encore, à l’ère des grandes réformes urbaines, le tout-à-l’auto.
  • Dénonce, au besoin, les incohérences dans les décisions gouvernementales et poursuit la recherche de pistes de solutions, en collaboration avec tous les acteurs de notre société.
  • Appuie tout gouvernement désireux d’assumer un leadership fort en matière de lutte aux changements climatiques en Amérique du Nord et d’œuvrer à l’adoption d’une économie viable.

Études en cours

  • Suivi des bilans des émissions de GES du Québec et de la mise en œuvre du Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques.
  • Suivi, avec ses alliés canadiens et internationaux, du processus de négociation sous l’égide de la Convention sur les changements climatiques de l’ONU.

Pour approfondir ce dossier

 

Publication(s): 
Mémoire déposé à la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec
Tel que démontré dans cette récente monographie d’Équiterre (décembre 2013), le secteur agricole est fortement dépendant des énergies fossiles et affecté par des hausses de prix de l’énergie fossile. De fait, chaque augmentation de 0,01...
Dans ce mémoire conjoint présenté au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le 4 juillet 2012, Équiterre et le Conseil régional de l'environnement - région de la Capitale-Nationale (CRECN) résument leur position quant à l'...
Dans ce mémoire conjoint présenté au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le 12 avril 2012, Équiterre et le Conseil régional de l'environnement - région de la Capitale-Nationale (CRECN) résument leur position quant à l'...
Dans ce document, Équiterre et la Fondation David Suzuki soumettent leurs recommandations afin de combler les lacunes du projet de règlement sur le système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre proposé...