Skip to Content

Un mariage éco responsable : oui je le veux!

mariage_steven_geste_-_448.jpeg

On estime qu'il y a eu un peu plus de 160 000 mariages au Canada l'an passé (oui, oui, vous avez bien lu) et qu'en moyenne, chaque mariage compte environ 130 invités. Vous aurez aussi compris que bon an mal an, 20 millions de Canadiens et Canadiennes assistent à un mariage chaque année. Une sphère de notre vie qui peut ainsi laisser une forte empreinte écologique! Il est possible de faire des choix afin que cet évènement, qui marquera vos souvenirs et ceux de vos proches pendant longtemps, soit à la fois grandiose, écologique et responsable.

Notre directeur principal, Steven Guilbeault, a appliqué ces principes lors de son récent mariage : « Lorsque que ma fiancée - et maintenant épouse - et moi avons commencé à parler de notre mariage, nous nous sommes très vite entendus sur le fait que nous voulions faire de cette journée, outre l'un des plus beaux jours de notre vie, un évènement le plus écoresponsable possible ».

Voici quelques-unes de ses astuces pour savoir par où commencer :

Le transport

Dans la mesure où les transports représentent 44 % des émissions de GES du Québec, cet élément s'est imposé de lui-même comme le plus important. Il fallait donc trouver un lieu où nous n'avions pas à amener nos convives à faire des dizaines, voire plus d'une centaine de kilomètres, en voiture pour se rendre sur les lieux.

Nous avons donc cherché cette perle rare qui serait à la fois centrale, agréable et idyllique et nous l'avons trouvée, tout à fait par hasard, lors d'une randonnée à vélo : le Pavillon de la Jamaïque de l'Île Notre-Dame.

À 15 minutes à pied de la station de métro Jean-Drapeau, ce pavillon est situé au milieu d'une forêt luxuriante et de bosquets fleuris, où coule même un cours d'eau. La cérémonie s'est d'ailleurs déroulée à l'extérieur, sous un magnifique saule pleureur. Nous avons encouragé nos invités à utiliser le transport en commun dans la mesure du possible (environ le tiers des invités l'ont fait, incluant le marié), alors que certains ont utilisé le taxi et d'autres le covoiturage.

Le repas

Nous avions choisi un traiteur avec lequel Équiterre a déjà travaillé à plusieurs reprises et qui a remporté de nombreux prix, dont l'un récemment pour la catégorie « Alimentation » d'évènements écoresponsables. Au menu : produits biologiques bien sûr (à environ 80 %) provenant notamment d’une ferme du réseau des fermiers de famille, issus d’un rayon de 110 kilomètres. Un repas à 50 % végétalien et 35 % végétarien, mais comme nous souhaitions que tous et toutes y trouvent leur compte, nous avions prévu quelques options de viandes et poissons (15 %).

Les breuvages et les boissons

Même chose du côté des boissons qui étaient toutes du Québec : vin du Domaine du Ridge à St-Armand; bières du brasseur Glutenberg à Montréal; rhum, gin, vodka et même les jus pétillants pour les enfants étaient québécois!

La décoration, les accessoires et les cadeaux

Pour la déco, pas de nappe en papier, de serviettes jetables, de guirlandes et autres articles à durée de vie limitée. Nous avons emprunté les lumières d'une amie qui avaient déjà enjolivé un autre mariage. Au net : un minimum de déchets et d’achats.

Dans la même veine, nous n’avions qu’une seule consigne pour nos convives : pas de cadeaux! Cette journée mémorable en leur présence était le plus beau cadeau qu’ils pouvaient nous faire!

La compensation

Malgré tous nos efforts pour réduire l'empreinte écologique de notre mariage, certaines personnes, dont quelques membres de ma famille, ont dû parcourir quelques centaines de kilomètres en voiture (en covoiturage), afin d’assister à ce bel évènement. Quelques ami-e-s de la famille de mon épouse sont même venus d'Europe pour l'occasion.

Nous avons donc décidé de compenser les émissions de GES générées lors de notre mariage. Des organisations (ex. : Planétair, CO2 Environnement, etc.), moyennant une certaine somme, compensent par des investissements en énergies renouvelables ou par la plantation d'arbres chaque tonne de CO2 émise dans le cadre d’un événement.

Gardez toutefois ce choix en dernier recours... Il est toujours mieux de faire tout ce que l'on peut pour réduire notre empreinte carbone et compenser pour ce qui reste.

Sur ce, une journée inoubliable à tous les futurs mariés et amoureux de la planète!