Skip to Content

Les sables bitumineux aux portes du Québec : Informez-vous!

Le 4 mars 2014, la compagnie TransCanada a déposé la première description de son projet Oléoduc Énergie Est à l’Office national de l’énergie. Le pipeline transporterait 1,1 million de barils par jour de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au port de Saint John (NB) d’où le pétrole serait exporté. L'entreprise prévoit ainsi convertir un gazoduc existant dans l'ouest et en Ontario et construire un nouveau pipeline qui traverserait le sud du Québec ainsi que le Nouveau-Brunswick. D’une longueur de 4 400 km, ce pipeline serait le plus important de tous les projets de pipelines en Amérique du Nord. Il est également prévu de construire un port pétrolier à Cacouna dans le Bas-Saint-Laurent.

Selon un rapport récent de l’Institut Pembina, le projet Oléoduc Énergie Est engendrerait l’émission supplémentaire de 30 à 32 millions de tonnes de GES par année pour toute la durée du projet, soit l’équivalent d’ajouter 7 millions de voitures annuellement sur nos routes. De plus, le projet est largement destiné aux marchés extérieurs. Un faible 7 % répondrait à la demande en pétrole des Québécois(es) contre 70-90 % pour l’étranger. 

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), Équiterre et Greenpeace demandent aux partis politiques de prendre position sur cet enjeu d'envergure durant la campagne électorale.

Pour plus d'information et des pistes d'action, consultez aussi notre dossier et la trousse d'action Sables bitumineux ou signez la pétition « Non aux sables bitumineux » pour bloquer l’arrivée des sables bitumineux au Québec et dans l’est du pays.