Skip to Content

Greenpeace nous invite à exiger un Québec VRAIMENT indépendant des énergies sales

Dans le cadre de sa campagne Action et énergie, Greenpeace demande à la population de prendre position contre l'exploitation des énergies fossiles au Québec.

« N’êtes-vous pas scandalisé par la marée noire dans le Golfe du Mexique? N’en avez-vous pas assez des incohérences du gouvernement Charest qui veut aller de l’avant avec l’exploitation du pétrole et du gaz au Québec, alors qu’il faudrait, au contraire, préparer dès maintenant l’après pétrole? ». C'est en ces mots que Greenpeace exhorte la population à passer à l'action en envoyant un courriel à tous les députés. L'objectif est de 50 000 courriels.

Agissons pendant qu'il est encore temps!

   Très bon article à lire dans Le Pharillon de Gaspé sur le gisement pétrolier de Haldimand et l'entente à long terme... de 2 ans! http://lepharillon.canoe.ca/webapp/sitepages/search/results.asp?contenti... environnemental    Il ne devrait plus y en avoir de nouvelles exploitations de pétrole, c'est extrême mais plus sage!  Nous l'avons dur à comprendre!  Il serait dommage de devoir, nous aussi, tremper dans une marée noire pour admettre qu'il est plus que temps que l'ont fassent des efforts sérieux pour enrayer notre dépendance.  J'ai une auto, qui consomme de l'essence, je suis dépendante. Je l'utilise moins, petit modèle... Étalement urbain, j'ai pas de transport en commun.  Prochaine voiture, hybride ... peut-être. On avance à pas de tortue pour se débarraser de notre dépendance au pétrole. Les gâchis eux vont à grande vitesse! La journée ou nos gouvernements vont cesser de subventionnner les pétrolières et vouloir qu'on s'enligne vraiment sur du transport durable, j'suis sûre qu'on fera des pas de géants. En attendant, c'est à nous de leur dire qu'on veut vivre en polluant moins. Ici on a cette chance en quelques clics. Quelle belle initiative, j'espère que nos élus répondront positivement au gros bon sens.    

Un projet de société

Effectivement, la population québécoise a son mot à dire en ce qui concerne la stratégie énergétique du Québec.

Par exemple, comme on peut le lire dans notre dossier sur la réduction de notre dépendance au pétrole, Équiterre propose au Québec de repenser sa consommation des énergies fossiles pour :

  • Assurer la sécurité de sa société et protéger son économie
  • Développer de nouveaux créneaux d’expertises
  • Réduire les émissions de GES et atteindre ses objectifs ambitieux
  • Améliorer la qualité de vie de ses citoyens.

Réduire notre consommation d'énergies fossiles peut donc avoir plusieurs retombées positives pour le Québec. Encore faut-il se faire entendre!