Skip to Content

Rafraîchir son logis sans climatiseur

chien_actu.png

Le mercure augmente et nous ferons bientôt face à des épisodes de canicule qui nous guettent de plus en plus avec la crise climatique.

LES CLIMATISEURS… RÉCHAUFFENT LA PLANÈTE!

L’achat de climatiseurs contribue au réchauffement climatique en rejetant de l’air chaud dans les villes et augmentant la consommation globale d’énergie pour les faire fonctionner. Un cercle vicieux (plus il fait chaud plus il y a de climatiseurs et plus il y a de climatiseurs plus il faut chaud) qui nuit malheureusement aux citoyens les plus susceptibles de souffrir de la chaleur, selon le Dr Pierre Gosselin, médecin-conseil à l’INSPQ et responsable du programme Santé pour le groupe Ouranos : « Paradoxalement, quand tout le monde démarre la climatisation, ça contribue à augmenter d’au moins un degré et demi la température générale en ville et à aggraver les effets de la canicule sur ceux qui n’ont pas les moyens de s’en prémunir »

Comment sortir de cette impasse? L’adoption de mesures climatiques ambitieuses, l’isolation efficace de nos logements et la transition énergétique vers des sources d’énergies renouvelables aideront à faire face à la crise climatique. À court terme toutefois, avant d’opter pour le climatiseur, voici quelques trucs, pour la plupart gratuits, qui vous aideront à rafraîchir votre logis cet été?

* NOTE: nous comprenons que l’état de santé, l’âge et certaines conditions particulières rendent l’achat d’un climatiseur nécessaire pour certains . Il est donc de mise de bien évaluer votre situation avant de prendre une décision. Il est possible d’acheter un climatiseur usagé dans des boutiques d’articles usagés ou sur des plateformes comme Kijiji et Marketplace, pour éviter la production d’un nouvel objet. Favorisez aussi les appareils peu énergivores certifiés Energy Star et évitez de les placer aux fenêtres en plein soleil.

DES SOLUTIONS PRATIQUES POUR ÊTRE AU FRAIS CET ÉTÉ

En ville, il fait parfois de 5 à 9 °C plus chaud qu’en campagne, pour différentes raisons dont « le manque de végétation, la présence en grande quantité d'asphalte, la chaleur émise par les véhicules » et... la climatisation (Source : Éco-Habitation). Voici quelques trucs pratiques pour faire face aux vagues de chaleur (Source : Éco-Habitation et CAA-Québec) :

  • CUISINEZ FRAIS : Limitez l'utilisation du four, des ronds de poêle et de l'eau chaude lors de la douche et des tâches ménagères. Évitez aussi de faire fonctionner le lave-vaisselle et le sèche-linge durant le jour, et favorisez le séchage du linge à l’air libre!
  • BOIRE DE L’EAU À TEMPÉRATURE AMBIANTE : Le corps n’aura pas besoin de réguler sa température à 37 degrés et de dépenser de l’énergie. La sensation de fraîcheur lorsque l’on boit de l’eau froide ne reste donc qu’une sensation et n’agit pas réellement pour rafraîchir notre corps.
  • OUVRIR LES FENÊTRES... PARFOIS : ouvrez seulement les fenêtres lorsque la température à l'extérieur est inférieure à celle à l'intérieur, ce qui arrive le plus souvent la nuit l’été.
  • COUVREZ VOS FENÊTRES : Le jour, bloquer la lumière avec des volets, des toiles opaques ou des stores de couleurs pâles permettra d’éviter du réchauffement. « Les fenêtres sud et sud-ouest sont responsables d’environ 40 % du réchauffement de votre maison par le soleil. » (Source : CAA-Québec). Vous pourriez aussi installer des pellicules pare-soleil dans les fenêtres, qui peuvent bloquer jusqu’à 75 % de la chaleur par induction.
  • VENTILEZ : Même si les ventilateurs de refroidissent pas une pièce, ils sont efficaces en permettant de redistribuer l’air et d’offrir une sensation de fraîcheur. Installés près d’une fenêtre pendant la nuit, ils faciliteront l’entrée d’air frais.
  • VERDISSEZ : Les plantes grimpantes et vignes éviteront aux murs exposés d’emmagasiner la chaleur. À l’intérieur, l’évapotranspiration des plantes rafraîchira vos pièces. Comme pour l’humain qui transpire, elles régulent leur chaleur intérieure.
  • ISOLEZ BIEN : Si votre logement n’est pas étanche l’endroit où l'air froid s'infiltre en hiver permet aussi à l'air chaud et à l'humidité de s'infiltrer en été. Les différents endroits à inspecter sont : cadrages de fenêtres et portes, autour des installations électriques,de plomberie et des conduits de ventilation.
  • CHOISISSEZ DES REVÊTEMENTS DE MAISON PÂLES : « jusqu’au tiers de la chaleur captée par un bâtiment peut être transférée à l’intérieur par conduction. » (Source : CAA-Québec) Pour le toit ou les murs extérieurs, optez pour des couleurs pâles qui réfléchiront une large portion de la chaleur indésirable, ou encore mieux : un toit végétal!
  • ÉVITEZ LE BÉTON ET L’ASPHALTE : ils deviennent des radiateurs et créent des îlots de chaleur!
  • INSTALLEZ DES PARE-SOLEILS : Aussi connus sous le terme brise-soleils, ils font de l’ombre et peuvent faire une grande différence lorsqu’ils sont installés au-dessus des fenêtres orientées sud. Les bons vieux volets, que l’on ferme en journée, font également très bien le travail!
   

 

  • CHOISISSEZ DES APPAREILS ÉLECTRIQUES QUI DÉGAGENT PEU DE CHALEUR : Des appareils électriques écoénergétique (homologués Energy Star par exemple) peuvent réduire la chaleur produite à l'intérieur de l'habitation causée par des appareils électriques non-efficaces (ampoules halogènes).
  • METTRE EN VEILLE VOS APPAREILS : Mettre en veille nos appareils portables, une source importante d’évacuation de chaleur.
  • DÉSHUMIDIFIEZ : Utiliser un déshumidificateur portable dans une seule pièce coupée du reste de la maison et de l’extérieur peut réduire efficacement le taux d’humidité de cette pièce.
  • FAITES TRANSPIRER L’AIR : Lorsque les chaleurs sont sèches (donc peu humides) vous pourriez « suspendre un linge humide devant vos entrées d'air ou un ventilateur, ou humidifier légèrement vos rideaux ». C’est parce que « L'eau, quand elle s'évapore, puise une grande quantité de chaleur latente pour changer de phase, et la retire donc de l'environnement environnant. »
  • ISOLER LE TOIT ET LE GRENIER : Pour éviter d’avoir un effet de radiateur au-dessus de la tête. Une solution écolo pour isoler le toit et grenier : la cellulose soufflée! « Faite de fibres de papiers déchiquetés (...) la cellulose contre aussi bien les fuites d’air chaud qu’elle retient la chaleur radiante. Sa capacité thermique élevée permet aussi d’améliorer le confort d’été en limitant la surchauffe durant le jour. La cellulose procure par ailleurs une excellente résistance au feu, à la vermine, à l’humidité et aux moisissures tout en offrant une isolation acoustique de qualité.

 

ÉVITEZ LES ÎLOTS DE CHALEUR

Saviez-vous que la température sur le Mont-Royal a déjà été enregistrée à 21,8 degrés alors qu’à moins de 12 km au coin Saint-Laurent, la température était de 33,5 degrés? (Source : Le Devoir)

Pour vous rafraîchir cet été, vous pourriez aussi vous rendre dans les parcs, les boisés et les piscines publiques ou visiter un musée ou une bibliothèque. N’oubliez pas de vous hydrater avec votre bouteille réutilisable et de vous nourrir de fruits et légumes frais, idéalement bio, locaux et savoureux ;)

Toute l’équipe d’Équiterre vous souhaite un bel été confortable et vert!

Pour en apprendre plus :