Skip to Content

Ascension du Kilimandjaro au profit d'Équiterre - Le Marathon vertical se poursuit

Montréal, le 10 juin 2009 - Oury Dal Bianco et Sébastien Carelli, deux alpinistes d'expérience, s'attaqueront au Kilimandjaro en juillet prochain afin de poursuivre leur Marathon vertical et ainsi atteindre le plus haut sommet de chacun des sept continents de la planète. Il s'agit de la troisième édition du projet qui a déjà permis à ses organisateurs d'amasser près de 15 000 $ pour l'organisme Équiterre et d'initier leur propre campagne de sensibilisation environnementale : Agissons vert.

Après avoir défié le Mont Denali en Alaska en 2007 et 2008, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que les deux pères de famille entreprendront l'ascension du point culminant de l'Afrique, le 11 juillet prochain. Ils profiteront de cette ascension pour admirer ce qui reste des neiges « éternelles », qui auront probablement complètement disparu du Kilimandjaro d'ici 2020. « Nous sommes des passionnés de nature et très préoccupés par la dégradation de notre “terrain de jeu”. C'est pourquoi nous avons décidé de faire de notre passion un outil de sensibilisation avec le projet Marathon vertical », explique Oury Dal Bianco.

Oury et Sébastien ne partiront pas seuls cette fois : ils seront accompagnés par cinq grimpeurs invités qui s'entraînent depuis le mois de janvier afin de gravir les 5895 mètres de ce sommet. « Ce sera vraiment intéressant d'être accompagnés pour cette ascension. La dynamique sera complètement différente », explique Sébastien Carelli. « Nous sommes impatients d'entreprendre l'expédition », ajoute-t-il. Les cinq invités participent aussi à la collecte de fonds, qui a pour objectif d'amasser 20 000$ cette année.

Sidney Ribaux, coordonnateur général d'Équiterre, est enthousiaste : « Nous sommes très heureux qu'Oury et Sébastien aient choisi de nous associer à leur projet. Il s'agit d'une autre façon très inspirante de sensibiliser la population aux changements climatiques. D'ailleurs, cette expédition est particulièrement significative puisqu'elle se fera sur l'un des continents qui seront les plus touchés par les impacts des changements climatiques », conclut-il.

L'Aconcagua (Amérique du Sud), l'Elbrouz (Europe), l'Everest (Asie), le Vinson (Antarctique) et le Carstenz (Océanie) sont aussi à l'agenda des deux alpinistes au cours des prochaines années. Toutes les ascensions seront tentées sans apport d'oxygène, ce qui représente une difficulté physique supplémentaire, mais correspond plus étroitement à l'approche environnementale des deux alpinistes.

Pour plus d'information sur le projet Marathon vertical, visitez le www.marathonvertical.org.

- 30 -

Des photos des alpinistes et du projet sont disponibles sur demande.

Source:
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
Tél. : 514 522-2000, poste 303
Cell. : 514 605-2000

Oury Dal Bianco
Marathon vertical
Tél. : 514 570-4355

Flux d'information :