Skip to Content

La Mauricie : un potentiel important pour des initiatives de circuits courts de distribution alimentaire

Montréal, le 1er avril 2010 – Équiterre, en collaboration avec l’Écomarché.ca de la Mauricie, entreprend une étude de marché dans la région de la Mauricie afin d’identifier les meilleurs moyens à mettre en place pour développer des liens d’approvisionnement en circuits courts entre les institutions comme les écoles, les hôpitaux et les acteurs du secteur de l’hôtellerie et de la restauration et les producteurs agricoles locaux.

« Les institutions manifestent un intérêt grandissant à s’approvisionner en produits locaux. Par contre, il est actuellement difficile pour les institutions de repérer les produits locaux via leurs fournisseurs habituels. Pourtant, le potentiel d’approvisionnement en circuits courts est très important en Mauricie », explique Lova Ramanitrarivo, chargée du projet chez Équiterre. Les circuits courts font intervenir au plus un intermédiaire dans la distribution alimentaire entre le producteur et le consommateur.

Afin de documenter et d’évaluer les différentes options d’approvisionnement en circuits courts, Équiterre et l’Écomarché.ca rencontreront les différents établissements et les producteurs de la Mauricie pour récolter des données sur leurs modes d’approvisionnement et de mise en marché. L’objectif est de présenter par la suite les options possibles et de recommander les meilleures pratiques pour développer des circuits courts de commercialisation en approvisionnement institutionnel en Mauricie d’abord, et dans les autres régions du Québec par la suite.

« Non seulement l’approvisionnement local est bénéfique pour les institutions, qui ont ainsi accès à des aliments frais et de qualité à des prix compétitifs, mais cela représente aussi un marché au volume intéressant pour les producteurs », explique Nadine Boisvert de l’Écomarché, organisation bien implantée en Mauricie dans la mise en marché en circuit court pour les particuliers.

Les producteurs, institutions, les écoles et les restaurants intéressés à participer à l’étude peuvent communiquer avec Équiterre au 1 877 272-6656 au poste 250. Les résultats de cette étude de marché seront publiés dès l’été 2010.

Équiterre a mis sur pied trois initiatives concrètes de circuits courts. Le réseau d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC) existe depuis 1996 et met en lien le citoyen-mangeur avec un producteur local. Le projet Garderie bio qui existe depuis 2002 et plus récemment, le projet pilote À la soupe !, déployé en 2007, mettent en lien direct des centres de la petite enfance, des établissements scolaires et de santé avec des producteurs locaux. Deux producteurs (Ferme Campanipol et Les Jardins St-Georges) et six centres de la petite enfance de la région de la Mauricie ont participé au projet pilote À la soupe !.

- 30 -

Source :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
514-522-2000 poste 303
etfugere@equiterre.org