Skip to Content

La protection de l'environnement: un élément clé pour une économie forte, des familles prospères et la santé des citoyens - Les directeurs des principaux groupes environnementaux du Canada envoient un message aux chefs politiques pour le Jour de la Terre

Montréal, le 21 avril 2011 - Dans le cadre des élections fédérales et à la veille du Jour de la Terre, les directeurs des principaux groupes environnementaux du Canada demandent à tous les chefs politiques de prendre des actions concrètes et immédiates afin de s'attaquer aux enjeux environnementaux cruciaux du Canada.

Promouvoir la stabilité économique

« Il a beaucoup été question d'assurer le futur économique du pays dans le cadre de ces élections, il faut par contre se rappeler que l'économie est étroitement liée à l'environnement », explique Gerald Butts du World Wildlife Fund du Canada. « Protéger l'environnement est un élément essentiel afin d'assurer la prospérité de notre économie ».

Lutter contre les changements climatiques

L'un des plus importants défis auquel le prochain gouvernement du Canada devra faire face est sa responsabilité internationale de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). En tant que l'un des dix plus grands pollueurs en matière de GES (dans l'ensemble et par habitant), la réputation internationale du Canada, une nation propre et responsable, est à risque.

« Malgré ses promesses de prendre l'enjeu des changements climatiques au sérieux, le gouvernement actuel est en voie de rater ses engagements climatiques, et de loin », explique Bruce Cox de Greenpeace. « Les chefs politiques devront présenter des plans d'action clairs afin d'atteindre les objectifs de réduction d'émissions de GES et ainsi améliorer la réputation internationale du Canada et s'assurer que le pays fait sa juste part ».

Investir dans les énergies renouvelables

Le Canada a aussi pris du retard par rapport aux autres pays au plan de ses investissements dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, ignorant les occasions de créer de bons et nouveaux emplois, et sacrifiant notre avantage concurrentiel pour maintenir le statu quo.

« L'incitatif économique du gouvernement fédéral pour les dépenses en infrastructures aurait pu créer presque trois fois plus d'emplois si l'argent avait été investi entièrement dans l'énergie propre », déclare Ed Whittingham de l'Institut Pembina. « Nos enfants devront affronter la concurrence pour des emplois dans le secteur de l'énergie propre et ils réussiront seulement si le gouvernement suit le rythme des investissements consentis par les pays leaders dans ce domaine ».

Des communautés en santé

Les Canadiens, dans le cadre de cette élection, ont identifié les soins de santé comme l'un des enjeux prioritaires. Les dirigeants politiques doivent reconnaître que la bonne santé passe par la minimisation de nos risques d'exposition aux substances toxiques et la maximisation notre accès à des aliments sains.

« La pollution atmosphérique dans nos villes est à l'origine de cas d'asthme et nous coûte des millions en frais de soins de santé », a déclaré Rick Smith d'Environmental Defence. « Mettre un prix sur la pollution, utiliser l'énergie plus efficacement et passer à des sources d'énergie plus propres permettront de sauver des vies et de l'argent ».

« L'accès à des aliments biologiques et locaux favorise la réduction de la pollution et l'élimination des pesticides inutiles, et des efforts de la part du gouvernement pour étiqueter correctement les aliments peuvent aider les consommateurs à faire des choix sains - pour l'environnement, leurs communautés et eux-mêmes », explique Sidney Ribaux d'Équiterre.

Protéger les terres publiques et de l'eau

«Protéger au moins la moitié de nos précieuses terres publiques et de nos ressources en eau est également essentiel afin de maintenir la qualité de l'eau que nous buvons et l'air que nous respirons et afin de lutter contre les changements climatiques », ajoute Eric Hébert-Daly de la Société pour la nature et les parcs du Canada.

-30-

Contact:

Bob Oliver | Directeur général, Pollution Probe | 416-926-1907 poste 231

Bruce Cox | Directeur général, Greenpeace Canada | 416-419-7341

Devon Page | Directeur général, Ecojustice | 778-828-5512

Ed Whittingham | Directeur général, Institut Pembina | 403-899-0578

Éric Hébert-Daly | Directeur général national, SNAP | 613-899-7226

Éveline Trudel-Fugère | Conseillère en communication, Équiterre | 514-605-2000

Ian Davidson | Directeur général, Nature Canada | 613 562-3447 poste 231

John Bennett | Directeur général, Sierra Club du Canada | 613-291-6888

Kristy Woudstra | Directrice des communications, World Wildlife Fund Canada | 416-859-9536

Peter Robinson | Chief Executive Officer, Fondation David Suzuki| 604-732-4228 x 1291

Stephanie Kohls | Directrice des communications, Environmental Defence | 416-323-9521 poste 232 | 647-280-9521 (cell)