Skip to Content

Réaction d’Équiterre à l’Énoncé économique de l’automne du ministre Morneau

Ottawa, 1er novembre 2016 - Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé aujourd’hui à la Chambre des communes l’Énoncé économique de l’automne, faisant le point sur la situation économique au Canada. Dans cet énoncé économique, le ministre a annoncé de nouveaux investissements dont un montant supplémentaire de 81 milliards $ dans le transport en commun, l’infrastructure verte, l’infrastructure sociale, l’infrastructure du transport à l’appui du commerce, ainsi que les collectivités rurales et nordiques.

« Équiterre salue ces nouveaux investissements, mais ajoute que tout investissement en infrastructure doit être guidé par un test climat, afin de maximiser les réductions de GES associés à ces investissements », a expliqué Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre. Équiterre a d’ailleurs fait part de recommandations à cet effet.

Pour sa part, Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre, croit que « la Banque d’infrastructure du Canada offre une opportunité d’attirer les investissements privés vers ces projets d’infrastructure et d’offrir des méthodes de financement novatrices. Les investissements pour éliminer la dépendance au diésel et accélérer l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux de distribution d’électricité à travers le pays sont essentielles à l’atteinte de notre engagement à Paris », a-t-il conclu.

En résumé, ces investissements visent :

Transport en commun : – 25,3 milliards $ sur 11 ans

Pour mettre en place de nouveaux réseaux de transport en commun urbains et étendre les services offerts, ce qui transformera la façon dont les Canadiens vivent, se déplacent et travaillent.

Infrastructure verte : de l'air pur et de l'eau propre – 21,9 milliards $ sur 11 ans

Pour divers projets, notamment : les lignes interprovinciales de transmission d'électricité qui réduisent la dépendance à l'électricité provenant de centrales au charbon; l'élaboration de nouveaux projets d'électricité à faibles émissions de carbone ou à énergie renouvelable; le prolongement des réseaux d'électricité intelligents afin d'utiliser l'approvisionnement actuel en électricité de manière plus efficiente; les projets de traitement des eaux dans les réserves; et la construction d'infrastructures pour aider à gérer les risques associés aux inondations et aux feux de forêt.

Infrastructure sociale : de meilleurs quartiers pour nos enfants – 21,9 milliards $ sur 11 ans

Les investissements dans l'infrastructure sociale mettront l'accent sur le logement abordable et la prévention de l'itinérance, l'apprentissage et la garde des jeunes enfants, ainsi que l'infrastructure culturelle et récréative.

Collectivités rurales et nordiques – 2 milliards $ sur 11 ans

Pour mettre à niveau les systèmes de chauffage existants ou se doter de sources d'énergie renouvelable afin de réduire la dépendance vis-à-vis le diésel.

La Banque de l'infrastructure du Canada

Lancement de la nouvelle Banque de l'infrastructure du Canada afin de financer des projets d'infrastructure de façon novatrice et contribuer à la réalisation d'un plus grand nombre de projets au Canada. La Banque de l'infrastructure du Canada sera responsable d'investir au moins 35 milliards de dollars du gouvernement fédéral dans de grands projets d'infrastructure qui contribueront à la croissance économique.

-30-

Pour tout renseignement supplémentaire :

Dale Robertson
Relations médias - Équiterre

514 605-2000 / drobertson@equiterre.org

Flux d'information :